Projets Ecole de l'Espoir 2011

L’école stimule les talents

St-Janscollege basisschool De Krekel (Sint-Amandsberg)

L’école "De Krekel" (le grillon) développe une plateforme stimulante où les enfants ont la possibilité d'améliorer leur connaissance du néerlandais et de découvrir le monde à travers de nombreux projets:création d’un sentier nature dans le jardin d’aventures, la publication d’un livre avec des histoires inventées par les enfants, l’élaboration d’une plateforme d’apprentissage pour les parents à l’aide d’une bibliothèque d’école… Un éventail d’initiatives qui permet à l’école de trouver sa place dans le quartier. Une école ouverte, où voisins, parents, enfants et amis aiment se rendre, est invitante et stimule la participation. Des artistes locaux transforment l’école en un nid sécurisant et familier… où il fait bon s’épanouir et apprendre.

 

Projet radio: radio okan time

KTA Lokeren

Cette école technique dispose de classes d’accueil pour primo-arrivants (OKAN klassen) permettant aux élèves d’apprendre et de renforcer leurs connaissances en néerlandais. Les élèves en DASPA (Dispositif d’Accueil et de Scolarisation des Primo-Arrivants)  réalisent leur propre station radio « OKAN TIME ». Le programme s’étale sur une année. Les élèves élaborent les scénarios des reportages, interviews et la programmation musicale. Ils sont responsables de la radio et sont encadrés par les enseignants. Chaque semaine ils ont des cours radio, de matériel studio et apprennent à préparer une émission. Ils sont tour à tour présentateur, préparateur de l’émission, technicien … De nombreuses compétences sont travaillées à travers ce projet. Les élèves apprennent à travailler ensemble, à parler en public, ils développent des compétences techniques, apprennent à faire des recherches, à être créatifs, à réfléchir …

 

De Beeldige Beeldekens  

Middenschool De Beeldekens (Anvers)

« De Beeldige Beeldekens » est un projet de société éducatif. Partant de chaque élève individuel (principalement des élèves allochtones, défavorisés), le projet crée un large cadre d’initiatives et de modalités de soutien afin de favoriser l’émancipation et l’intégration des élèves et leurs parents. Le projet entend également favoriser la compréhension entre les élèves et le quartier où ils habitent et/ou vont à l’école.

 

Orchestre à l’école : un levier contre  la violence

ReMuA asbl (Saint-Gilles)

L’asbl propose des cours de musique et de chœurs dans des écoles en encadrement différencié. Le projet propose de travailler côte à côte avec les élèves pour les aider à développer l’harmonie collective, leur capacité d’apprentissage, leur estime de soi et leur autonomie, les aider à se remettre en contact avec leurs aspirations, à élargir leur horizon et leurs ambitions, à découvrir un monde musical qu’ils ignorent. Et, in fine, lutter contre le décrochage scolaire et la violence à l’école.


Jardinons à l’école !

Ecole libre Sacré-Cœur Sart-Allet (Gilly)

Cette école urbaine dispose d’un petit terrain qu’elle a aménagé afin d’y réaliser des activités avec les enfants, les parents et les habitants du quartier. Le projet associe les apprentissages pédagogiques et matières à des activités pratiques et concrètes en lien avec le jardinage. L'objectif est de donner envie aux enfants de venir à l’école, les remotiver face aux apprentissages et aussi diminuer la violence en créant un espace où il fait bon vivre.

 

Des seniors pour les juniors !

Lutte Contre l’Exclusion Sociale asbl (Molenbeek-Saint-Jean)

Convaincu de la nécessité de renforcer les apprentissages de base en lecture et écriture du français, le projet consiste à  accompagner un groupe de seniors mobilisés pour aider, via le conte et le jeu, des enfants de première et deuxième année primaire en grande difficulté d’apprentissage. Les rencontres enfants‐seniors ont lieu à l’école une fois par semaine. Les seniors sont soutenus tout au long du projet par la mise à disposition d’outils didactiques adaptés et d’un accompagnement pédagogique.


Le controle technique

Instituut Anneessens-Funck (Bruxelles)

Les élèves de l’orientation « mécanique et garage » offrent à leurs parents, famille et aux habitants du quartier la possibilité de contrôler les défauts et la sécurité de leurs véhicules (voiture, moto, vélo…). Les parents sont ainsi impliqués dans la vie de l’école, les élèves rencontrent les habitants du quartier et sont stimulés à prendre des responsabilités. Les participations financières perçues grâce à ce service sont destinées à améliorer l’infrastructure et à payer des stages pour les élèves. En collaboration avec l’orientation « vente et bureau », une mini-entreprise est mis en place afin d’aborder tous les aspects de l’entreprise.
Le projet ne sera pas renouvelé en 2015-2016 compte tenu de la suppression de la section mécanique dans l'école.