Projets Ecole de l'Espoir 2006

Envol

Ecole Saint-Pierre, Anderlecht (Marc Brisson, directeur)
Musique Espérance asbl (Waldia Alegria-Justet)

Découverte active de la musique et de diverses expressions artistiques. Son but est de prolonger de façon méthodique et intégrée dans le projet pédagogique de l’école, une expérience de développement des capacités expressives, cognitives et sociales des enfants par l’approche de diverses expressions artistiques comme une réponse à l’éloignement de la culture du pays d’accueil dans lequel vivent les bénéficiaires du projet.

 

Marco Polo goes XXL

SISO 2 Marco Polo, Antwerpen (Hedwige Lefeber, coordinatrice de project)

Ce vaste projet socio-éducatif propose, à partir de la problématique de chaque élève (principalement les allochtones et les défavorisés) de créer une large offre d’initiatives et d’actions d’accompagnement et de soutien destinées à favoriser l’intégration des élèves et de leurs parents ainsi que d’améliorer la compréhension mutuelle entre les élèves et le quartier où ils vivent ou vont à l’école.

Interculturele MagneetSchool

Instituut Maris Stella – Sint Agnes, Borgerhout (Paul Geerts, directeur)

Trois projets liés mis en œuvre dans le cadre de l’école de la réussite : « A classroom of difference », préparation au marché et à la recherche d’emploi et aménagement d’un espace multi-fonctionnel de rencontre. L’école souhaite créer un climat de vie et d’apprentissage dans lequel l’élève respecte son identité et son espace de vie, où les compétences et aptitudes sociales peuvent se développer et où on apprend la communication et le dialogue. Collaboration avec organisations et associations externes.

Baaimondo

BSGO 3 Hofsteden, Kortrijk (Wim Pauwels)

A travers un voyage imaginaire qui dure plusieurs années scolaires, les initiateurs du projet souhaitent développer chez les enfants et leurs parents des compétences et des attitudes de manière ludique, attrayante, créative mais instructive ayant pour but d’améliorer leur intégration et leurs chances de réussite de notre société.

Un pont plus loin

Commune de Molenbeek-Saint-Jean (Maïté Martinez)

Travail collectif avec 2 classes de 5ème primaire issues de 2 écoles de milieu socio-économico-culturel très différentes. Les activités liées au projet théâtral ont pour objectif général d’éliminer ou d’au moins diminuer la fracture sociologique importante existant entre ces 2 écoles par un travail de longue durée basé sur les stéréotypes, la connaissance de l’autre et de sa culture, sur le travail de la langue d’enseignement, la connaissance de soi, la confiance en soi et en l’autre.

« Sursaut » te tend la main !

Institut Sainte-Marie, Seraing (Philippe Reynkens)

# Le projet propose 3 axes d’implication aux élèves du premier degré : canaliser son énergie en vue de développer la maîtrise de soi à travers des
   activités sportives ou d’expression
# s’initier à la démarche citoyenne à travers le conseil des délégués
# reprendre pied dans le cursus scolaire grâce à « Sursaut ».

Van maat tot Math

Sint-Barbaracollege, Gent (Jean-Marie Dendoncker)
Gemeentelijke basisschool De Triangel, Gent (Nathalie Van Wassenhove)

Le projet “Van maat tot Math (« De la mesure au maths ») a pour objectif de visualiser et de concrétiser des notions et des techniques mathématiques en développant et en réalisant un nouveau matériel didactique et en utilisant une méthode d’apprentissage active. Le projet est réalisé par des élèves du troisième degré qui encadrent des élèves défavorisés et allophones de différentes écoles fondamentales de Gent.