Prix Terre d'avenir 2015-2016

Lauréats en Fédération Wallonie-Bruxelles

Premier Prix

Hannut – Athénée Royal
Alexis Laurent
L’économiseur d’eau électronique
L’eau potable est un bien précieux que nous gaspillons sans réellement nous en rendre compte avant de prendre notre douche. En effet, en laissant couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit à bonne température, 5,3 litres d’eau potable partent à l’égout ! Ce projet a pour but de recycler cette eau en la renvoyant dans le boiler à l’aide d’une pompe commandée par une carte électronique.

Deuxième Prix

Waimes – Athénée Royal
Laura Legros, Olivia Toussaint et Rachel Thunus
Le tri sélectif des déchets, un jeu d’enfant !
Les élèves avaient envie de se retrouver dans un contexte de stage inhabituel, avec des enfants d’une autre culture et de les aider à s’intégrer. Ils ont décidé de mettre en place un projet avec des enfants du camp des réfugiés d’Elsenborn. Ils ont visité le centre et ont essayé, à travers le tri sélectif des déchets comme thème, de trouver des activités éducatives.

Troisième Prix ex aequo

Leuze – Centre Educatif Saint Pierre – Institut Saint Eloi
Aloys Toussaint
La station d’épuration
Le projet est une station d’épuration non-traditionnelle. Celle-ci est composée des technologies électro-pneumatiques et d’automation. Le processus commence par l’arrivée des eaux usées et se termine par le rejet d’une eau propre, mais non potable dans une rivière. Le système est installé sur un terrain en dénivelé, ce qui permet d’économiser de l’énergie.

Troisième Prix ex aequo

Court Saint-Etienne – Collège Saint-Etienne
Gauthier Alexandre
Alteréseau
Dans le monde d’aujourd’hui, l’homme a des impacts néfastes sur l’environnement, mais ceux-ci sont-ils vraiment toujours négatifs ? C’est de cette question qu’est né le projet Alteréseau, un réseau social qui a pour but de rassembler et de labelliser les alternatives socio-environnementales du monde sur des cartes interactives. Il permet également de faire connaitre ces alternatives, qu’elles soient proches ou à l’autre bout de la terre.

Cinquième Prix

Leuze – Centre Educatif Saint-Pierre-Institut Saint-Eloi
Maxime Glissoux
Le bras robotisé
Le projet consiste à automatiser un bras mécanique afin de faire un tri de matières moyennant l’utilisation d’un capteur inductif et d’un autre capacitif. Ce principe permet la manutention d’objets lourds. Le projet combine la pneumatique, l’électricité et la programmation d’automates industriels. La main articulée est commandée par des vérins qui constituent la main entière et qui sont au nombre de cinq.

Accessit

Liège –Centre Léonard Defrance - Ecole d’Horticulture de la Ville de Liège
Loriane Gentile et Valentin Tambour
Mise en place d’un lagunage modulable
Partant du constat que l’eau est une ressource précieuse qui va se raréfier de plus en plus au niveau international, les élèves ont, en collaboration avec une école d’horticulture en France, lancé un projet pédagogique d’un lagunage. Ce projet présente le lagunage comme une alternative écologique au traitement des eaux usées en exploitation horticole (ou à usage privé).