Prix Terre d'Avenir 2010-2011

Lauréats Communauté française

- Premier prix -

Leuze-en-Hainaut - Centre éducatif Saint Pierre

Marc Van Leeuwen

Le camion poubelle automatisé

Conception d’un véhicule électrique sur lequel automatisme et pneumatique actionnent des vérins, lesquels sélectionnent les points d’arrêts et chargent et déversent les poubelles. Il s’agit d’un système alliant performance et sécurité.

Après avoir peaufiné ses connaissances théoriques sur le sujet (lecture d’ouvrages spécialisés, documentations techniques, recherche sur Internet…), Marc Van Leeuwen a retroussé ses manches pour créer le prototype : renforçage du châssis, mise en place de la batterie, fabrication du bras, installation de vérin de direction, raccordements pneumatiques et électriques, réglage de l’autoguidage, traçage du circuit, placement d’un capteur et d’un avertisseur sonore, mise en peinture…

Outre le défi technique de cette réalisation, elle revalorise le travail de collecte d’immondices par l’originalité du système de détection de poubelles et de la benne. De plus c’est un service rendu à la population, ainsi qu’à notre planète par la réduction notable de rejets de CO² dans l’atmosphère.

 

- Deuxième prix -

Bruxelles (Etterbeek) - Institut Saint Joseph

Rafael Gonsalves, Gaudia Kariakos et Andréa Pereira Coimbra

Energie électrique et mouvement des vagues, une approche innovante

Le développement durable et l’accès à de l’énergie « verte » à moindre coût constituent des défis majeurs pour nos sociétés, tout particulièrement pour les pays en voie de développement. La Belgique, et nombre de pays africains ont un accès à la mer, dont le mouvement des vagues constitue un réservoir considérable d’énergie. Extraire cette énergie de manière efficace, et de préférence sous forme électrique, est difficile. Sa conversion sous forme mécanique est réalisée depuis longtemps dans quelques pays, mais la conversion directement sous forme électrique est poursuivie depuis la dernière décennie. L’objet du projet soumis ici est d’explorer le potentiel d’un principe inédit et original d’une conversion électrique directe, par la construction d’un modèle réduit fonctionnel. L’appareil de base est constitué de deux pièces. Un premier tube dans lequel règne un champ magnétique dans une configuration très particulière, est fixé à l’aide d’un câble souple au fond marin. Autour de ce tube, un bobinage électrique dans une configuration très particulière également, se déplace en étant solidaire du mouvement des vagues à l’aide d’une bouée. Une variation de flux magnétique engendre la tension électrique cherchée.

 

 

- Troisième prix -

Mons - Académie Provinciale des Métiers

Simon Chochol, David Chrissiospathis, Robin Demol et Jason Lefebvre

Ecraseur de canettes

Dans un cadre ludique et créatif, un groupe d’élèves de l’Académie Provinciale des Métiers à Mons a créé un « écraseur de canettes ».

La réalisation de l’écraseur de canettes est le résultat d’un travail pluridisciplinaire. Chaque élève y a apporté son savoir‐faire en matière de dessin technique mécanique, de système de transmission pneumatique, d’électricité, de technique de soudage… Le projet a ainsi emmené ces jeunes à s’ouvrir aux autres et à être reconnus par les autres grâce au travail de groupe.

Le projet est également centré sur l’environnement et sur le développement durable par l’utilisation de matériaux de récupération. En effet, les élèves ont utilisé que le matériel dont disposait l’école et ont donné une nouvelle vie à des pièces à l’abandon dans l’atelier électromécanique. Le projet a ainsi contribué à la propreté de la nature et un minimum de CO² a été éjecté dans l’atmosphère.

 

- Quatrième prix -

Leuze-en-Hainaut - Centre éducatif Saint Pierre

Robin Chais

Station automatisée de changement de batteries de voitures électriques

La voiture électrique est une réalité. Les projets par contre de station de remplacement de batteries de voitures électriques paraissent aujourd’hui encore futuristes, mais vu les contraintes énergétiques et écologiques auxquelles les constructeurs de voitures doivent faire face, le concept deviendra vite une réalité. Les enjeux économiques et environnementaux feront tourner les fabricants vers la conception de batteries performantes ét écologiques.

Fasciné par ces constats, Robin Chais, qui rêve d’une carrière dans le domaine de l’automobile, s’est lancé dans la construction d’une station automatisée de changement de batteries de voitures électrique. Après s’être documenté sur le sujet et avoir établi un schéma technique, Robin s’est trouvé devant nombreux défis techniques : mise en place d’un système de carte bancaire, installation de capteurs, automatisation d’une trappe de sécurité, actionner les différents vérins, câblages électriques… Ce projet réduit le taux de CO² et l’impact sur la nature, offre une réponse à la problématique de l’énergie fossile et constitue un service à la population.

 

 

- Cinquième prix -

Marche-en-Famenne - Athénée Royal de Marche-Barvaux-Bomal

Fauve Cardron, Pauline Delcourt, Nathalie Desantoine, Manon Jordant

Farandole de Dame Nature

Le projet « Farandole de Dame Nature » vise à sensibiliser les élèves aux problèmes de recyclage des déchets au travers d’un défilé de mode. Il s’agit d’un travail interdisciplinaire qui porte un regard actif sur la sauvegarde de la planète par la récupération, le tri et le recyclage des déchets. La réalisation du projet résulte en un spectacle sur le recyclage avec défilé de mode en collaboration avec les sections techniques et professionnelles de l’Athénée Royal de Marche‐Barvaux‐Bomal.

Mais d’abord les élèves des sections bio-esthétique et coiffure ont recueilli divers matériaux pouvant servir à la confection de robes : canettes, paquets de cigarettes, sacs plastiques, sacs poubelles, papiers divers, bois, bouchons en liège, vêtements usagés, des vieux CD… Elles ont ensuite imaginé et confectionné des robes totalement originales et somptueuses. Les élèves des sections coiffure, en concertation avec les élèves de bio-esthétique, ont crée des coiffures artistiques en adéquation avec les modèles proposés. Les élèves d’esthétiques ont réalisé les maquillages mettant en valeur les créations. Dans le cadre des cours de sciences, les élèves ont fait un travail de recherche concernant le recyclage des matières et l’impact que celles-ci ont sur notre environnement.

« Farandole de Dame Nature » est un magnifique travail collectif qui a mis en valeur les élèves en illustrant tous leurs savoir-faire face à leurs condisciples, le grand public et les médias.

 

- Accessit -

Fleurus - CEFA Morlanwelz-Charleroi - Athénée Royal Jourdan

Jérôme Maniet

Piscine écologique

Attiré par tout ce qui touche à la nature et aux points d’eau, Jérôme Maniet s’est dirigé vers l’écologie et les piscines écologiques. Se baigner dans une eau naturellement propre, avec tout un milieu de vie qui se développe autour du bassin, est plus attrayant et relaxant qu’une piscine artificielle, désinfectée par des produits chimiques ! Les piscines écologiques s’opposent aux piscines classiques par le mode de filtration d’eau et proposent une solution différente basée sur l’auto-régénération de l’eau grâce à différents concepts : vie bactérienne optimisée, aération, lagunage, utilisation de plantes aquatiques aux vertus épuratives. L’eau est pourtant saine et douce, sans le moindre produit chimique.

Pour la création de sa piscine naturelle et biologique, Jérôme n’a rien perdu de vue : conception des bassins de natation, d’épuration et de filtration, superficie des différentes zones, étude du terrain pour déterminer l’emplacement, choix des matériaux, des couleurs et différentes techniques, ainsi que la sélection des plantes.